Fermer

Tunisie : Ben Jaafar au bord de la rupture avec Ennahdha ?

Mustapha Ben Jaafar pourrait démissionner si Ennahdha s'attaquait au droit des femmes. © AFP

Et si Ben Jaafar remettait en cause l'accord fondant la troïka au pouvoir en Tunisie ? C'est ce que pourrait faire le chef d'Ettakatol, semble-t-il, si les islamistes d'Ennahdha venaient à franchir la ligne rouge. Explications.

Critiqué pour son rapprochement jugé contre nature avec Ennahdha, Mustapha Ben Jaafar, président de l’Assemblée constituante et du parti Ettakatol (qui participe au gouvernement aux côtés des islamistes et du Congrès pour la République du président Moncef Marzouki), n’acceptera pas que la nouvelle Constitution tunisienne limite les libertés. S’il ne s’exprime pas publiquement sur ce point, les membres de son parti sont désormais autorisés à le faire pour lui. Il semble donc que Ben Jaafar soit prêt à démissionner du perchoir et à revoir tous les accords avec la troïka gouvernementale si, par exemple, les droits des femmes étaient remis en question.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici