Fermer

États-Unis : mariages blancs uniquement

Aux États-Unis, certaines églises préfèrent marier... les Blancs. © Sipa

Un couple d'Africains-Américains du Mississippi, dans le sud des États-Unis, a vu son mariage refusé au prétexte qu'ils étaient noirs.

Tout était : les faire-part, la robe… La veille de leurs noces, Charles Wilson et Te’Andrea, sa fiancée, répètent la cérémonie dans l’église baptiste de Crystal Springs, une localité du Mississippi (sud des États-Unis). Mais quelques paroissiens, étonnés par la présence de plusieurs Africains-Américains, appellent le pasteur et lui enjoignent de ne pas célébrer le mariage, menaçant de le remplacer s’il passe outre. Stan Weatherford explique alors aux futurs époux qu’ils ne pourront pas s’unir devant Dieu le lendemain, 20 juillet, parce qu’ils sont… noirs.

Argument invoqué : aucun Noir ne s’est marié dans cette église depuis 1883. La future est pourtant une habituée du lieu, ainsi que sa famille. « Je pensais que j’étais au bon endroit, avec les bonnes personnes », a regretté Charles Wilson, interviewé sur CNN. « Je voulais éviter une polémique au sein de l’église, et qu’elle ne gâche le mariage de Charles et Te’Andrea », s’est justifié le pasteur devant les médias. Il a d’ailleurs proposé au couple de convoler le lendemain dans une paroisse proche, dont les fidèles sont majoritairement noirs.

État esclavagiste au XIXe siècle, le Mississippi a été, dans les années 1960, le terrain d’action des White Knights, l’un des groupes les plus violents du Ku Klux Klan. En 2009, dans la Louisiane voisine, un juge de paix avait refusé de célébrer un mariage mixte, invoquant « l’intérêt » des futurs enfants qui, disait-il, seraient rejetés par leurs communautés respectives. Mais un cas semblable à celui des Wilson ne s’était jamais présenté jusqu’ici. 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici