Fermer

Syrie – ONU : l’Algérien Brahimi pour succéder à Kofi Annan ?

Le diplomate algérien Lakhdar Brahimi. © Reuters

Le diplomate algérien Lakhdar Brahimi pourrait succéder à Kofi Annan au poste d'envoyé spécial du secrétaire général de l'ONU en Syrie. Mais d'autres noms circulent pour une mission qui paraît presque impossible.

Lakhdar Brahimi aurait accepté de remplacer Koffi Annan comme médiateur international sur la Syrie, a appris Reuters jeudi 17 août auprès de sources des Nations unies. L’information reste au conditionnel, la démission de Kofi Annan de son poste d’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU en Syrie étant effective à partir du 31 août. Les noms de plusieurs possibles successeurs circulent. Celui du diplomate algérien Lakhdar Brahimi revient le plus souvent. Celui de l’Égyptien Mohamed el-Baradei, ancien patron de l’Agence internationale de l’énergie atomique, est également évoqué – l’envoyé spécial de l’ONU étant aussi celui de la Ligue arabe -, mais l’hypothèse semblait peu crédible.

Parmi les autres candidats potentiels figuraient Miguel Ángel Moratinos et Javier Solana, respectivement ancien ministre espagnol des Affaires étrangères et ancien chef de la diplomatie européenne.

La vérité est que les volontaires ne se bousculent pas au portillon. En raison du blocage diplomatique entre, d’un côté, les pays occidentaux, l’Arabie saoudite et le Qatar, et, de l’autre, la Russie et la Chine, la mission apparaît en effet presque impossible.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici