Fermer

Dossier

"Cet article est issu du dossier" «Développement : l'Afrique idéale»

Consulter le sommaire

Casamance : mieux que l’indépendance, un pont

L'idée d'un pont reliant les deux rives du fleuve Gambie fait son chemin. Elle pourraît même voir le jour d'ici 2017.

Un pont au-dessus du fleuve Gambie ? Voilà des années que la Casamance en rêve. « Cela changerait tout pour nous », estime Jean-Pierre Ehemba, le président de la chambre de commerce et d’industrie de Ziguinchor, chef-lieu de cette région coupée du reste du Sénégal par la Gambie et par le fleuve qui lui a donné son nom. « Aujourd’hui, on met au mieux douze heures pour rejoindre Ziguinchor depuis Dakar par la route, poursuit-il. Parfois, les camions mettent trois ou quatre jours. Les fruits qu’ils transportent pourrissent sur place. La faute aux bacs d’un autre temps, souvent en panne. Avec un pont, notre économie décollerait. » Et plus largement, c’est tout l’axe Lagos-Dakar qui serait soulagé.

L’idée n’est pas nouvelle. Sa faisabilité avait été évaluée en 1998, en 2007 et en 2010… Aujourd’hui, elle semble se concrétiser. D’abord parce que les financements sont là. En décembre dernier, la Banque africaine de développement (BAD) a annoncé qu’elle paierait l’essentiel (plus de 95 %) de la facture. Coût estimé : 75 millions de dollars (plus de 60 millions d’euros). La construction d’un pont dans ce corridor stratégique est une « priorité » pour la banque. Si le trafic moyen sur le fleuve est aujourd’hui de 532 véhicules par jour, il pourrait être multiplié par six dans les trente prochaines années.

Fiche technique

– Année de lancement : 1998

– Coût estimé : 60 millions d’euros

– Année de livraison : 2017

Dakar et Banjul sont enfin sur la même longueur d’onde. Erratiques sous l’ère Wade, les relations entre les voisins sont en voie de normalisation depuis l’élection de Macky Sall. Une source diplomatique affirme que Yahya Jammeh, longtemps réticent, est maintenant favorable au projet.

Si l’imprévisible chef d’État gambien ne change pas d’avis, ce pont, d’une longueur de 942 m, pourrait être livré en 2017. 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici