Fermer

Côte d’Ivoire : Bédié for ever ?

Henri Konan Bédié dans son appartement du 16e arrondissement de Paris, le 19 septembre 2011. © Vincent Fournier pour J.A.

S'il veut briguer un nouveau mandat à la tête du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié devra réformer les statuts de la formation : la limite d'âge pour assurer la présidence est de 75 ans, or Bédié en a 78.

Henri Konan Bédié pourrait se succéder à lui-même lors du prochain congrès du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), en octobre. Tel est du moins l’avis de plusieurs de ses partisans, qui appellent de leurs voeux une réforme des statuts de la formation : la limite d’âge pour assurer la présidence est de 75 ans, or Bédié en a 78. Un appel du pied a par ailleurs été lancé à Jean-Louis Billon, patron du groupe Sifca, pour qu’il rejoigne le PDCI, où il pourrait se voir confier une responsabilité de premier plan. Le scénario n’enthousiasme guère Alphonse Djédjé Mady, l’actuel secrétaire général. Et pas davantage Kouadio Konan Bertin, dit KKB, le président de la jeunesse du parti. Billon, qui est maire de Dabakala (Centre-Nord), a également été approché par le RDR d’Alassane Ouattara. Sa famille était très proche de Félix Houphouët-Boigny.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici