Fermer

Guinée Equatoriale – France : Obiang Nguema contre-attaque

Teodoro Nguema Obiang Mangue, le fils du président de Guinée Équatoriale, le 24 janvier 2012. © AFP

Le président Teodoro Obiang Nguema a recruté deux ténors du barreau pour défendre l'État équato-guinéen dans l'affaire dite des "biens mal acquis"

Pour défendre l’État équato-guinéen dans le différend qui l’oppose à la justice française, Teodoro Obiang Nguema a recruté deux ténors du barreau : le Parisien Franck Zeitoun, par ailleurs président d’Investisseurs sans frontière, et le Lyonnais Roger Tudela, patron de la Chambre de commerce France-Sénégal. Dans l’affaire dite des « biens mal acquis », les juges Le Loire et Grouman ont, en février, perquisitionné un hôtel particulier dans lequel ils ont saisi divers biens appartenant à Teodorín Obiang Nguema, fils du chef de l’État et vice-président du pays. En juillet, ils ont ordonné la saisie de cet hôtel, décision à laquelle les autorités équato-guinéennes, qui viennent d’y installer un local diplomatique, s’opposent. « Le président Obiang Nguema souhaite que cette affaire soit rapidement réglée, indique une source proche du dossier. Les avocats vont se battre pour que cet immeuble soit reconnu comme bâtiment diplomatique. »

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici