Fermer

Sahel : qui livre des armes au Mujao ?

Des combattants du groupe islamiste du Mujao, près de Gao, dans le nord du Mali, le 7 août 2012. © AFP

Les services de renseignement français affirment que des armes auraient récemment été livrées, via le Burkina Faso, au Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao).

Selon les services de renseignements français, des armes auraient récemment été livrées, via le Burkina Faso, au Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao), implanté dans la région de Tombouctou, au Mali. Du coup, les responsables français se montrent perplexes : comment des camions chargés d’armes pourraient-ils traverser le Burkina sans l’aval des autorités ? Par ailleurs, lors de son dernier séjour parisien, en août, Djibrill Bassolé, le ministre burkinabè des Affaires étrangères, a proposé à l’Élysée et au Quai d’Orsay la médiation du Qatar dans la crise au Nord-Mali. Un pays lui-même soupçonné de soutenir le Mujao… Les Français lui ont opposé un refus poli, arguant du nombre déjà très important d’interlocuteurs dans cette crise.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici