Fermer

Centrafrique : Dologuélé, le retour

Anicet Georges Dologuélé, ancien premier ministre de la Centrafrique. © Vincent Fournier/J.A

Anicet Georges Dologuélé, ancien premier ministre centrafricain, est de retour à Bangui pour s'occuper de sa nouvelle association "Espoir et avenir".

Premier ministre de 1999 à 2001 (sous le régime de Patassé) et ancien président de la Banque de développement des États de l’Afrique centrale jusqu’en février 2011, le Centrafricain Anicet Georges Dologuélé, 55 ans, est de retour à Bangui depuis le 1er septembre. Tout en conservant ses activités au sein du cabinet parisien AfriPartners international Consulting, qu’il a fondé, il vient de créer une association baptisée Espoir et avenir, dont le but est de venir en aide aux plus démunis dans les domaines de la santé et de l’éducation. « Je souhaite désormais partager le quotidien de mes compatriotes », explique-t-il. Une manière aussi de se réimplanter, après plus de onze ans d’éloignement. Pour bien signifier le caractère définitif de son come-back, Dologuélé a emménagé dans l’une de ses résidences banguissoises avec sa famille au complet.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro