Dossier

Cet article est issu du dossier «Burundi : retour sur scène»

Voir tout le sommaire
Société

Burundi : Pacifique Nininahazwe, résistance citoyenne

Pacifique Nininahazwe, président de la Focode. © Martina Bacigalupo

Pacifique Nininahazwe, président du Forum pour la conscience et le développement (Focode). Portrait.

Sensible depuis son adolescence à tout ce qui peut faire avancer la réconciliation nationale, le président du Forum pour la conscience et le développement (Focode), qu’il a créé en 2001 avec des camarades de l’université du Burundi, est devenu le symbole de la résistance citoyenne aux abus de pouvoir. Une image qui lui colle à la peau depuis que, lors des obsèques d’un habitant de la province de Kayanza (Nord-Ouest) battu à mort par la garde du gouverneur, fin 2009, le juriste a déclaré que ce décès ne pouvait rester impuni et rappelé à l’État sa responsabilité dans la protection des citoyens face aux arrestations arbitraires et aux exécutions extrajudiciaires. Délégué général du Forum pour le renforcement de la société civile (Forsc, qui regroupe plus de 150 associations), Pacifique Nininahazwe, 36 ans, se fait le porte-parole de nombreuses revendications, notamment celles des organisations engagées depuis mars dans la lutte contre la vie chère. 

Fermer

Je me connecte