Fermer

Culture : vive la Françalgérie !

Affiche du festival Ici.dz, viva l'Algérie à Paris ! © DR

Au lieu de revenir sur l'année 1962, l'Institut des cultures d'islam de Paris a choisi de célébrer cinquante ans d'échanges entre l'Hexagone et son ancienne colonie. Rafraîchissant.

C’est un raccourci saisissant : une affiche éditée par le 5e bureau d’action psychologique de l’armée française (1957-1960) proclame : « N’êtes-vous donc pas jolie ? Dévoilez-vous ! » En regard, la jeune photographe Halida Boughriet a conçu un diptyque reprenant le slogan. L’exposition « 50 ans de réflexion » s’inscrit dans le cadre du festival Ici.dz, viva l’Algérie à Paris !, organisé par l’Institut des cultures d’islam (ICI), à Paris, bienheureuse célébration des relations houleuses mais fécondes entre la France et son ancienne colonie, après leur sanglant conflit. « On avait envie de dérouler le fil de ce qui s’est passé depuis 1962, notamment parce que le rapport de la France à l’Algérie soulève de nombreuses questions sur la société française d’aujourd’hui », explique la directrice de l’ICI, Véronique Rieffel.

Le choix d’exposer Halida Boughriet correspond à cette ligne. Sa série de photos Mémoire dans l’oubli répond à l’oeuvre orientaliste Femmes d’Alger dans leur appartement (Eugène Delacroix, 1834) en sublimant le corps vieilli de combattantes de la guerre d’Algérie. Quant à son installation Territoire hybride, elle rapproche les halls d’immeubles algérois abandonnés par les colons et les halls des HLM habités par des Algériens venus travailler en France… S’interroger, provoquer, susciter le débat : les autres événements organisés par l’ICI jusqu’au 26 janvier seront à cette image. Entre autres : projections vidéos, présentation de planches de bande dessinée, concerts, films, ateliers… Pour en savoir plus : institut-cultures-islam.org/ici/notre-programmation.

___ 

Festival Ici.dz, viva l’Algérie à Paris ! Institut des cultures d’islam, jusqu’au 26 janvier 2013.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici