Fermer

Centre Pompidou : cire et argentique

Abdoulaye Wade, par le plasticien Bertrand Lavier. © Studio Harcourt

Le plasticien français Bertrand Lavier est célèbre pour ses statues de cire, exposées notamment au musée Grévin. Certaines ont fait l'objet de portraits photographiques particulièrement saisissants.

Figé. Aussi perçant qu’étrangement vide, le regard de l’ancien président sénégalais Abdoulaye Wade intrigue et captive à la fois. En réalité, ce n’est pas l’homme mais sa statue de cire qui a été fixée sur la pellicule argentique. Afin de rendre éternel ce que l’on a cherché à rendre le plus réaliste possible, le plasticien français Bertrand Lavier a demandé en 2002 au Studio Harcourt, maître du noir et blanc, d’intervenir au musée Grévin afin de portraiturer quelques modèles célèbres, parmi lesquels le président russe Vladimir Poutine, l’ancien footballeur français Fabien Barthez ou le cinéaste italien Roberto Benigni. Deux de ces photographies, celles de Wade et de l’acteur américain Arnold Schwarzenegger, sont présentées jusqu’au 7 janvier 2013 au Centre Pompidou à Paris, dans le cadre d’une exposition retraçant, à travers une cinquantaine de pièces majeures, l’ensemble de l’oeuvre de l’artiste depuis 1969.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici