Fermer

Cinéma : le handicapé qui dansait

Le réalisateur tchadien Mahamat Saleh Haroun revient avec un nouveau film. © © Jacques Torregano pour J.A.

Après "Intouchables", voilà une nouvelle histoire vraie mettant en scène un handicapé qui inspire le cinéma. Cette fois, c’est le réalisateur tchadien Mahamat Saleh Haroun qui s’intéresse à ce thème.

Le tournage du prochain film du réalisateur tchadien Mahamat-Saleh Haroun commencera fin octobre à N’Djamena. L’auteur de Un homme qui crie (prix du jury à Cannes en 2010) y évoquera l’histoire, inspirée de faits réels, d’un handicapé qui danse pour gagner sa vie. Pour le conseiller, il a fait appel au danseur et chorégraphe tchadien Taïgué Ahmed, qui interprétera le rôle… d’un chorégraphe.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici