France : éviction d’Élisabeth Barbier, l’énigme du Quai d’Orsay

Plaque du ministère des Affaires étrangère à Paris. © AFP

Laurent Fabius a décidé d'évincer Élisabeth Barbier de la direction Afrique-Océan indien du ministère français des Affaires étrangères. Sans aucune explication.

Élisabeth Barbier a certes été nommée en février, sous « l’ancien régime », mais elle n’a aucune attache avec la droite. « C’est une bosseuse, elle a du sens politique, mais elle n’a peut-être pas prêté serment d’allégeance à son ministre », souffle l’un de ses collègues. Après Nathalie Loiseau, l’ex-directrice générale de l’administration, c’est la seconde femme écartée d’un poste important au Quai d’Orsay – un ministère où la parité n’existe pas. Dans les couloirs, des diplomates grognent contre « le fait du prince ». Pour l’heure, le nom du successeur n’est pas connu.

Couverture

Exclusivité : - 30% sur votre édition digitale


Couverture

+ LE HORS-SERIE FINANCE OFFERT dans votre abonnement digital. Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez !

Je m'abonne à Jeune Afrique