Fermer

Algérie – Égypte : drôles de « Frères »

Par Jeune Afrique

Bouguerra Soltani, chef de file des Frères musulmans d'Algérie. © AFP

Les Frères musulmans d'Algérie et d'Égypte ne semblent guère solidaires. Les seconds, en tout cas, refusent de rencontrer officiellement à Alger la direction du Mouvement de la société pour la paix (MSP), que dirige Bouguerra Soltani.

Branche algérienne de la confrérie des Frères musulmans, désormais au pouvoir en Égypte, le Mouvement de la société pour la paix (MSP), que dirige Bouguerra Soltani, se montre très déçu du manque de soutien que lui témoigne la « maison mère ». Lors de sa visite à Alger, fin octobre, Hicham Qandil, le Premier ministre égyptien, s’est abstenu de tout contact avec sa direction. De même, selon une source proche des Frères musulmans égyptiens, le président Mohamed Morsi, qui se rendra à son tour à Alger dans quelques mois, n’envisage pas de rencontrer Soltani.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici