Fermer

Maroc : quand Chabat rencontre Mezouar

Par Jeune Afrique

L'opposant Salaheddine Mezouar. © AFP

Président du Rassemblement national des indépendants (RNI), troisième force politique du pays, l'opposant Salaheddine Mezouar a reçu, le 13 novembre au siège de son parti, à Rabat, Hamid Chabat, le nouveau secrétaire général de l'Istiqlal, membre de la coalition au pouvoir aux côtés des islamistes du Parti de la justice et du développement (PJD).

Alors que l’Istiqlal fait actuellement monter les enchères quant à la poursuite de sa participation au gouvernement, Chabat a appelé à un remaniement ministériel et à une refonte de la charte réglementant les attributions des uns et des autres au sein de la coalition. « J’ai longuement discuté avec Hamid Chabat, explique le président du RNI. Il y a une dynamique favorable au rapprochement entre nos deux partis. Nous avons gouverné ensemble pendant de longues années, ainsi qu’avec l’Union socialiste des forces populaires (USFP). Il y a une base solide, une histoire commune et une relation positive. » De son côté, Driss Lachgar a promis, s’il est élu premier secrétaire de l’USFP à la mi-décembre, de convaincre l’Istiqlal de rompre avec le PJD.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro