Fermer

Syrie : qui a tué le consul du Maroc à Alep ?

Mohamed Alaeddine Kiali, le 4 décembre à Damas. © DR

Le consul général du royaume à Alep, l'architecte syrien Mohamed Alaeddine Kiyali, 51 ans, a été abattu par des hommes en civil, le 4 décembre, alors qu'il sortait d'un restaurant situé dans la zone de la ville tenue par les forces pro-Assad.

« À une semaine de la réunion, le 12 décembre à Marrakech, du groupe des Amis du peuple syrien, le clan Assad a voulu punir le Maroc. » Ainsi s’exprime une source policière à Rabat au lendemain de l’assassinat, dans la soirée du 4 décembre, du consul général du royaume à Alep. Ce dernier, l’architecte syrien Mohamed Alaeddine Kiyali, 51 ans, a été abattu par des hommes en civil alors qu’il sortait d’un restaurant situé dans la zone tenue par les forces pro-Assad de cette ville que se disputent gouvernementaux et rebelles. À en juger par son message de condoléances adressé le 6 décembre, Mohammed VI n’a aucun doute quant à l’identité des auteurs de cette « agression criminelle abjecte » puisqu’il réitère « le soutien permanent du Maroc au vaillant peuple syrien pour la réalisation de ses aspirations légitimes à la liberté, à la démocratie et à la dignité ». Le royaume, qui a rompu ses relations diplomatiques avec Damas il y a plus de un an, est particulièrement en pointe sur ce dossier. De son côté, le régime syrien menace de fournir de l’aide, y compris militaire, au… Front Polisario. Reste à savoir comment.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici