Fermer

Sao Tomé e Principe : qui soutient qui ?

Patrice Trovoada cherche des soutiens du côté du Nigeria. © Francisco Leong/AFp

Que cela soit au Congo, en Guinée équatoriale, en Angola ou au Nigeria, les acteurs de la crise qui secoue Sao Tomé e Principe sont allés chercher des soutiens de poids hors de leurs frontières.

En attendant le dénouement de la crise institutionnelle ouverte le 4 décembre par la révocation de Patrice Trovoada, le Premier ministre, par le président Manuel Pinto da Costa, chaque camp rameute ses amis. Pinto da Costa a contacté Denis Sassou Nguesso et Teodoro Obiang Nguema, les présidents congolais et équato-guinéen, tandis que l’Angolais Eduardo dos Santos se contente d’observer avec attention l’évolution de la situation. De son côté, Trovoada souhaiterait s’entretenir des circonstances de sa destitution avec le Nigérian Goodluck Jonathan.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici