Fermer

Niger : le coût de la sécurité

Une patrouille de l'armée nigérienne. © AFP

La montée en puissance des jihadistes inquiète sérieusement le Niger, qui revoit à la hausse son budget défense.

Le Niger (comme d’ailleurs le Sénégal) s’inquiète de possibles infiltrations de jihadistes sur son territoire. « C’est vrai, nous ne sommes pas à l’abri », confirme un membre du gouvernement. La sécurité a été renforcée sur l’ensemble du territoire, y compris sur des sites considérés comme sensibles, tels qu’Arlit ou l’aéroport de Niamey. Mais tout cela a un prix. Le budget 2012 de la défense a été multiplié par deux. Il devrait augmenter encore cette année.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici