Fermer

Guerre au Mali : Grégoire de Saint-Quentin, de Kigali à Bamako

Nommé à la tête de l'état-major opérationnel de l'opération Serval, le général de brigade Grégoire de Saint-Quentin n'est pas un inconnu sur le continent.

De 1992 à 1994, il servit au Rwanda, où il fut (notamment) conseiller technique du commandant du bataillon paracommando de l’armée rwandaise – régiment qui allait devenir le fer de lance du génocide. Le 6 avril 1994 au soir, il logeait au camp militaire de Kanombe, à Kigali, où il entendit le souffle des missiles tirés contre l’avion du président Habyarimana. Paradoxalement, son témoignage devant les juges Bruguière puis Trévidic a fait basculer l’enquête sur l’attentat dans le sens d’une présomption de culpabilité des extrémistes hutus.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici