Fermer

France – Mali : les raisons d’un chassé-croisé diplomatique

Michel Reveyrand de Menthon (à dr.), représentant de l'UE pour le Sahel. © Georges Gobet/AFP

L'ambassadeur de France à Bamako, Christian Rouyer, a été remplacé par Gilles Huberson, au profil plus "militaire" que son prédécesseur. Dans le même temps, Jean Félix-Paganon remplaçait à Dakar Nicolas Normand. Et le poste de représentant spécial de la France pour le Sahel échoyait quant à lui à Reveyrand de Menthon.

Fin mars, quatre mois avant la fin officielle de sa mission, Christian Rouyer, l’ambassadeur de France à Bamako, a été rappelé. Les spécialistes n’en sont guère surpris, le diplomate n’étant apprécié ni de Laurent Fabius, son ministre de tutelle, ni de l’Élysée, où on lui reprochait de ne pas faire suffisamment remonter les informations. Il avait de surcroît le plus grand mal à faire signer par les responsables maliens un texte définissant le cadre juridique de la présence militaire française sur leur territoire. Gilles Huberson, son successeur, venait d’être nommé à la tête de la mission Mali-Sahel au ministère des Affaires étrangères. Sans doute cet ancien gendarme passé par Saint-Cyr a-t-il davantage le profil pour accompagner la délicate réforme de l’armée malienne…

Consolation

Parallèlement, Jean Félix-Paganon (61 ans, en photo ci-contre, © AFP), ancien représentant spécial de Laurent Fabius pour le Sahel, remplace à Dakar Nicolas Normand. C’est un « senior » naguère en poste à l’ambassade du Caire. Pour lui, le Sénégal est presque un lot de consolation.

Enfin, le 19 mars, Michel Reveyrand de Menthon, l’ambassadeur à N’Djamena, a été nommé, à sa demande, représentant spécial de l’Union européenne pour le Sahel. Une région qu’il connaît bien puisqu’il fut en poste au Mali et au Tchad. En quittant Bamako, en 2011, il avait alerté sa hiérarchie sur les risques de déstabilisation du Nord-Mali, mais n’avait pas été entendu. Cette dernière nomination correspond aussi à un… rapprochement familial. Reveyrand de Menthon, qui sera basé à Bruxelles, est en effet l’époux de Marisol Touraine, la ministre française des Affaires sociales et de la Solidarité.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici