Fermer

Israël : Lina Makhloul, la voix des sans-voix

Avec Lina Makhloul, la reconnaissance des minorités israéliennes fait un petit pas en avant. © Capture d'écran/J.A.

Elle a remporté la version israélienne de "The Voice", célèbre émission de télé-crochet. Arabe et chrétienne, Lina Makhoul représente une singulière minorité.

Hallelujah ! C’est avec ce tube de Leonard Cohen au titre hébraïque que la jeune Lina Makhoul a remporté la version israélienne de The Voice, célèbre télé-crochet adapté dans des dizaines de pays. Arabe chrétienne vivant à Akko (Acre), dans le nord d’Israël, cette étudiante en biologie de 19 ans était opposée en finale à Ophir Ben Shitrit, une juive orthodoxe. Une victoire qui, avec le couronnement en 2013 d’une Miss Israël originaire d’Éthiopie, Yityish Titi Aynaw, est mise en avant par ceux qui réfutent les accusations d’apartheid portées contre l’État hébreu. Mais la reconnaissance des minorités israéliennes dépassera-t-elle un jour les scènes du divertissement ?

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici