Fermer

Algérie : Khelil bientôt devant un juge ?

Chakib Khelil, ancien ministre algérien de l'Énergie. © AFP

Concernant le dossier de corruption présumée à la Sonatrach, la balle est désormais dans le camp du parquet d'Alger. L'ancien ministre de l'Énergie, Chakib Khelil, pourait être convoqué très prochainement.

Les résultats des enquêtes préliminaires menées par le Département du renseignement et de la sécurité (DRS) à propos de la gestion de l’entreprise publique Sonatrach par Chakib Khelil sont désormais entre les mains du parquet d’Alger. Selon nos informations, l’ancien ministre de l’Énergie devrait être convoqué début juillet pour une première audition dans le cadre de l’instruction de diverses affaires de corruption présumée en Algérie, en Italie et au Canada. Signe d’une certaine prudence : Khelil, qui vit désormais aux États-Unis, n’a pas assisté à l’enterrement de sa mère à Oran, le 21 mai.

>> Lire tous les articles concernant la Sonatrach et Chakib Khelil

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici