Fermer

Côte d’Ivoire : les raisons d’un remaniement

Par Jeune Afrique

Le président ivoirien Alassane Ouattara. © AFP

Peu de changements, mais quelques grincements de dents au gouvernement ivoirien après le remaniement technique du 25 juillet.

Privé du portefeuille des Mines, Adama Toungara n´est plus chargé que du Pétrole et de l’Énergie. Il paie, dit-on, ses difficultés à mettre en oeuvre une réforme du secteur minier à laquelle les groupes étrangers sont opposés, ce qui bloque les investissements. C´est Jean-Claude Brou, le ministre de l’Industrie, un proche parmi les proches de Daniel Kablan Duncan (DKD), le Premier ministre (les deux hommes travaillent ensemble depuis le temps de Félix Houphouët-Boigny), qui récupère le secteur des Mines. Certains à la primature y voient la preuve de la volonté du président Ouattara de renforcer le chef de son gouvernement…

>> Lire : "Côte d’Ivoire : Charles Blé Goudé "torturé" en détention, selon ses avocats"

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici