Fermer

Le premier burger éprouvette présenté à Londres

Le premier steak éprouvette a été présenté le 5 août à Londres. © AFP

Une solution à la faim dans le monde ? Un remède contre la pollution ? Ce premier steack créé en laboratoire ouvre la porte à de nouveaux modes alimentaires.

Le 5 août, le premier « Frankenburger », un burger composé d´un steak entièrement réalisé en laboratoire, a été présenté à Londres. Son prix : 250 000 livres sterling (près de 290 000 euros). Soit la modique somme qu´aura coûté le développement des 3 000 bandelettes de viande obtenues à partir de cellules souches de boeuf et qui composent le morceau de 140 grammes. L´expérience a été menée par le Pr Mark Post, chercheur à l´université de Maastricht (Pays-Bas), et financée par un mystérieux – et riche – anonyme, qui aura sans doute le privilège de croquer le premier dans le précieux sandwich.

L'université de Maastricht a créé en laboratoire ce premier steack artificiel à 290 000 euros.
L’université de Maastricht a créé en laboratoire ce premier steack artificiel à 290 000 euros.
©HO / MAASTRICHT UNIVERSITY / AFP

Si la communauté scientifique attend cet événement avec impatience afin de prouver que la viande artificielle est comestible, certains défenseurs des animaux ainsi que des écologistes y voient, eux, un moyen de réduire l´élevage intensif et la pollution. Appliqué au mouton, au poulet et au porc, ce procédé pourrait aussi permettre de répondre à la demande croissante de viande dans le monde.

« Impossible à reproduire à grande échelle », « trop coûteux », rétorquent néanmoins certains scientifiques, qui rappellent également que cette viande synthétique devra obtenir l´autorisation des hautes autorités sanitaires avant d´arriver dans nos assiettes. Reste le point fondamental : quel goût aura donc ce burger ?

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici