Fermer

Côte d’Ivoire : la production de cacao en hausse de 30 %

Par Jeune Afrique

La Côte d'Ivoire est le premier producteur mondial de cacao. DR ©

Entre octobre 2013 et janvier 2014, 930 000 tonnes de cacao ont été délivrées dans les ports de Côte d'Ivoire soit une hausse de près de 30 % par rapport à la précédente campagne. Pourtant cette augmentation de la production pourrait accentuer les craintes de pénurie.

La nouvelle saison cacaoyère en Côte d’ivoire a démarré sur des chapeaux de roue. Selon l’agence Reuters, entre le 2 octobre 2013 et le 5 janvier 2014, près de 932 000 tonnes de cacao ont été livrées dans les ports ivoiriens contre 721 000 tonnes sur la même période pendant la saison 2012/2013, soit une hausse de 28%. Pour autant, ce démarrage explosif pourrait, paradoxalement, accentuer les craintes de pénurie.

En effet, selon les données du Conseil ivoirien du café et du cacao (CCC), les stocks de cacao disponibles dans les ports d’Abidjan et de San Pedro au 1er octobre 2013, le dernier jour de la saison 2012/2013, étaient estimés à 107 500 tonnes contre 185 000 tonnes entreposées à la fin de la saison précédente, soit une chute de 42 %.

Stocks en baisse

À cette baisse des stocks disponibles s’ajoute la crainte que ce fort début de saison annonce une baisse de la production au cours des prochaines semaines, ce qui pourrait renforcer l’inquiétude des acheteurs.

Lire aussi :

Cacao : la crainte d’une pénurie resurgit
Côte d’Ivoire : hausse du prix garanti aux producteurs de cacao
Côte d’Ivoire : la réforme du cacao reste inachevée

Cela est dû notamment au fait que près de 70% de la production annuelle de cacao en Côte d’Ivoire est récoltée durant la saison principale qui va d’octobre à la fin janvier.

Par ailleurs, l’Organisation internationale du cacao (ICCO) prévoit un déficit de plus de 100 000 tonnes de fèves en 2013/14, en raison de mauvaises conditions météorologiques et d’une hausse de la demande mondiale de chocolat.

Aussi, les exportateurs pourraient être contraints à s’approvisionner en payant des prix supérieurs à celui garanti par le gouvernement ivoirien, fixé à 750 F CFA (environ 1,4 euro) le kilo de cacao pour la campagne 2013/2014.

Parts de marché

En 2013, la production de cacao dans le pays a atteint 1,3 millions de tonnes, plaçant la Côte d’Ivoire au 1er rang mondial avec 35% de parts de marché. Le Cacao représente près de 70% des exportations de produits primaires et 15 % du PIB ivoirien.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro