Les 50 qui font le Maroc : Abdelilah Benkirane

Abdelilah Benkirane © Alexandre Dupeyron pour J.A.

Décideurs politiques, acteurs économiques, leaders de la société civile, personnalités des médias et de la culture... "Jeune Afrique" dresse la liste des 50 figures les plus influentes du pays. Parmi eux, Abdelilah Benkirane, 59, chef du gouvernement, secrétaire général du PJD.

Jusqu’où ira le chef du gouvernement ? Le patron des islamistes marocains semblait tutoyer les étoiles au lendemain de la victoire, en novembre 2011, de son Parti de la justice et du développement (PJD). Depuis, Benkirane a essuyé une longue crise au sein de la majorité en 2013, puis des rappels à l’ordre répétés de Mohammed VI et de ses conseillers sur une série de dossiers (enseignement, immigration, réformes économiques, etc.). Il a dû négocier le ralliement de Salaheddine Mezouar à la majorité. Un remaniement aux dépens du PJD, ce qui a fâché une partie de la base du parti. Pour l’instant, Benkirane avale patiemment toutes les couleuvres. Instruit par les difficultés d’Ennahdha en Tunisie et surtout par celles des Frères musulmans égyptiens, il n’a qu’un seul cap : inscrire l’islamisme de gouvernement dans la durée. Pour réussir les prochaines échéances électorales, il devra redresser la situation économique et rassurer l’opinion.

>> Retour au sommaire

Lire les autres articles du dossier

«Les 50 qui feront le Maroc en 2014»

Couverture

Exclusivité : - 30% sur votre édition digitale


Couverture

+ LE HORS-SERIE FINANCE OFFERT dans votre abonnement digital. Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez !

Je m'abonne à Jeune Afrique