France : quand François Hollande oublie les « tirailleurs »

Par Jeune Afrique

Des fidèles devant la Grande Mosquée de Paris. © AFP

À la Grande Mosquée de Paris, sur la plaque gravée en hommage aux soldats musulmans mort pour la France, l'Élysée va devoir réparer son omission.

L’Élysée veut réparer l’omission des Subsahariens sur la plaque gravée en hommage aux soldats musulmans morts pour la France lors des deux guerres mondiales et dévoilée par François Hollande le 18 février à la Grande Mosquée de Paris. Un ajout mentionnant "le régiment des tirailleurs sénégalais" (nom générique des troupes coloniales d’Afrique subsaharienne) va être apposé. Pour l’heure, la plaque ne mentionne que les soldats maghrébins.

>> François Hollande à Alger : "La colonisation (…) un système injuste et brutal"