Ecobank : Laurence do Rego ne revient pas

Par Jeune Afrique

La franco-béninoise Laurence do Rego avait rejoint Ecobank en 2002. © Vincent Fournier/JA

La commission boursière nigériane exigeait son retour à Ecobank. Il n'en a rien été. L'exclusion de Laurence do Rego, ancienne directrice exécutive Finance et Risque du groupe bancaire a été maintenue. Explication : Ecobank est soumis au droit du travail togolais... et non nigérian. 

Laurence do Rego ne reviendra pas à Ecobank. Suspendue en août 2013 de ses fonctions de directrice exécutive Finance et Risque du groupe bancaire, dès les premières semaines de la crise que traverse le groupe panafricain, son exclusion avait été annoncée dans un communiqué expéditif publié l’institution bancaire le 8 janvier 2014.

Lire aussi :

Ecobank : rapport à charge du gendarme boursier nigérian
Laurence do Rego quitte Ecobank
Ecobank : la grande enquête

Droit togolais

Le 9 janvier au matin, dans un rapport à charge sur la gouvernance de l’institution panafricaine, la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme boursier nigérian, donnait sept jours à Ecobank pour réintégrer Laurence Do Rego dans ses effectifs… Il n’en a rien été.

La Banque a refusé d’obtempérer aux injonctions de la SEC. Et Thierry Tanoh a pu s’en expliquer lui-même à Lagos, le 20 janvier : basé à Lomé, le groupe est soumis au droit du travail togolais… et non nigérian.