Malick Sidibé, Prix international de la photographie

Écrit par Wal Fadjri, quotidien, Sénégal

Le photographe malien Malick Sidibé recevra, le 25 octobre prochain à Göteborg (Suède), le prix international de la photographie 2003 de la fondation Hasselblad. Doté de 50 000 couronnes (environ 36,5 millions de F CFA), ce prix s’impose comme l’une des distinctions les plus prestigieuses du monde de l’image.
Premier lauréat africain, le Malien, dont les oeuvres ont notamment été exposées à la National Portrait Gallery de Londres, a su constituer, depuis la période coloniale, une mémoire et un témoignage unique sur son pays. « Malick Sidibé est réputé pour ses photographies de la vie sociale de Bamako à partir de la fin des années cinquante, jusqu’au milieu des années soixante-dix. Il a couvert les mariages, les fêtes, les événements sportifs et culturels », écrit le quotidien national L’Essor. Pendant une trentaine d’années, ajoute le même journal, Malick Sidibé a « tiré » le portrait de tout Bamako, en donnant à ses modèles la pose la plus juste, en harmonie avec leur personnalité et leurs vêtements à la mode. « Ses portraits comme ses reportages témoignent de l’évolution culturelle et sociale du Mali postcolonial et révèlent des images saisissantes de joie, d’espoir, de beauté, puissantes par leur graphisme et surprenantes de psychologie », conclut le journal.